Decouverte-maison.fr » Ma maison propre » RGE: que faut-il savoir sur ces certifications ?

RGE: que faut-il savoir sur ces certifications ?

Dans le milieu des entreprises du bâtiment spécialisées dans les travaux d’efficacité énergétique et de la pose d’équipements fonctionnant avec les énergies renouvelables, la mention RGE est garante de la bonne qualité des prestations.

Que faut-il savoir sur cette mention? Comment peut-on l’obtenir ? Quels sont les différents labels RGE ? Les réponses à ces questions ainsi que d’autres sont présentées dans cet article.

Mention RGE: ce qu’il faut savoir

Dans le domaine de l’éco-labellisation et l’économie verte, l’acronyme RGE fait référence à la mention  » Reconnu Garant de l’Environnement« . Il s’agit d’un signe apposé sur certaines certifications afin de pouvoir repérer des professionnels experts dans les travaux de rénovation énergétique.

La démarche d’obtention de ce signe de qualité est volontaire et le fruit de la volonté de l’artisan ou de l’entreprise en personne afin de:

  • Valoriser le savoir-faire en matière de technicité pour apporter des réponses aux exigences réglementaires, notamment en matière de performances énergétiques.
  • Renforcer la relation entreprise / client.
  • Se projeter dans une démarche de progrès permanent.
  • Faire bénéficier les clients du principe de l’éco-conditionnalité qui est un principe instauré par les pouvoirs publics offrant certaines aides financières et des déductions fiscales.
  • Bénéficier de référencement sur des sites d’informations.

Quelles conditions pour obtenir la mention RGE ?

La mention RGE est délivrée par des organismes indépendants respectant des exigences de compétences, référence et d’accréditation par le Cofrac (Comité français d’accréditation). Ces organismes s’engagent à respecter rigoureusement les exigences de délivrance des signes de qualité ainsi que d’encadrer les critères de gestion de ces signes. Ainsi, la mention RGE est signe de grande qualité délivrée par des organismes qualifiés.

Afin d’être labellisé RGE, quelques conditions sont à satisfaire pour le professionnel du bâtiment:

  1. Justifier du respect des obligations administratives telles que la garantie décennale et l’assurance.
  2. Désigner un responsable technique et justifier ses compétences via des formations de courte durée.
  3. Faire appel à des entreprises labellisée RGE en cas de sous-traitance.
  4. Avoir réalisé au moins 2 projets durant les 4 dernières années sous le cadre de l’activité RGE.
  5. Se soumettre à un audit de chantier pour le contrôle de la réalisation dans un délai de 2 années en fonction de la demande de qualification.

Toutes ces conditions sont conformes à des normes qui les régissent dont la norme NF X50-091 ou son équivalente ainsi que la norme NF EN ISO17065 ou son équivalente.

Notez que la qualification RGE a une durée de validité de 4 ans. Au-delà, il est indispensable d’actualiser votre demande et votre dossier afin de vérifier que les exigences de qualité sont toujours respectées.

Decouvrez nos articles :